frCETTE PAGE EST UNE PAGE D'INFORMATION SUR ROME. CECI N'EST PAS LA PAGE OFFICIELLE DU TRAIN.
CETTE PAGE EST UNE PAGE D'INFORMATION SUR ROME. CECI N'EST PAS LA PAGE OFFICIELLE DU TRAIN.
fr

Le monument Victor Emmanuel II

La fierté de Rome

Le monument Victor Emmanuel II ou l'Altare della Patria

Le Monument au Roi Victor Emmanuel 2 Rome, est dédié à celui qui fut considéré comme le père de la Patrie, puisque c’est sous son règne qu’est née l’Italie Unie. 

L’Altare della Patria (Autel de la Patrie) est situé dans la capitale italienne et doit être visité car il est représentatif d’une époque certes très lointaine, mais en même temps, représentative de Rome elle-même.

 

On pourrait dire qu’il s’agit d’un véritable point de repère pour les touristes qui visitent Rome : il est difficile de concevoir une visite de la capitale italienne sans passer par l’Altare della Patria. 

Victor Emmanuel II_credits@djami_leonardo-express.com

Quelle est l’histoire de ce monument ?

Il s’agit d’une histoire longue de deux siècles, qui commence avec la mort du roi Victor Emmanuel II en 1878. Dès lors, un projet très ambitieux a été lancé, à savoir celui d’un monument en son honneur. Dans le même temps, alors que tous les autres pays sont favorables à des idéaux tels que la liberté et la démocratie, l’Italie reste fermement fidèle à la monarchie. 

En particulier, la loyauté des Italiens allait au roi lui-même. L’idée était en effet de lui rendre hommage à travers une œuvre aussi élevée que l’Altare della Patria.

L’histoire nous parle d’un véritable concours organisé pour réaliser le monument du Roi. L’événement était en fait ouvert au monde entier et prévoyait la conception d’un monument commémoratif dédié uniquement au monarque. 

Il n’y avait aucune référence à l’unification de l’Italie et surtout, il devait contenir certains éléments déjà prescrits dans l’annonce : la colonne, la statue équestre ou l’arc de triomphe. 

Pas de formulation, en revanche, sur lieu et forme, afin de laisser aux artistes la liberté de s’exprimer. Il y avait 293 participants et le projet d’Henry-Paul Nénot, un architecte français très célèbre, a été choisi, bien qu’il soit à la retraite à l’époque. 

Toutefois, le projet de l’architecte n’ayant pas été entièrement approuvé, il a été rejeté au profit d’un autre concours annoncé en 1882. Ce dernier projet s’inspire d’une idée soumise précédemment sur le thème d’une statue équestre avec une toile de fond ou un escalier à placer sur le Capitole. 

 

Monument en plein centre de la Rome éternelle

 

La décision a été prise de placer le Monument en plein centre de Rome éternelle, sur Piazza Venezia, à l’intérieur du Vittoriano, après l’imposant et important aménagement urbain de la zone du Capitole. 

Le concours est remporté en 1884 par l’architecte Giuseppe Sacconi, qui propose un renouveau classique. L’idée était donc celle d’un forum moderne qui pourrait être ouvert au public avec une belle place sur trois niveaux reliés par des escaliers avec de grands espaces pour les visiteurs du Monument du Roi Victor Emmanuel II. 

Cependant, l’architecte a dû apporter quelques modifications car il y avait de nombreux autres points d’intérêt, de nombreuses maisons, des églises juste à côté du Capitole. 

 

Ainsi, lorsque Sacconi est décédé en 1905, ses collègues Ettore Ferrari et Pio Piacentini ont achevé le bâtiment.

Monument Victor Emmanuel 2 visites : la structure finale du monument à l’Altare della Patria.

 

Une structure vraiment remarquable en style néo-grec qui se trouve juste à l’intérieur de la Piazza Venezia dans la zone du Capitole. Avec une hauteur de 80 mètres et une largeur de 100 mètres pour une superficie totale de 20 000 mètres carrés.

La structure, entièrement revêtue de marbre Botticino, cache de manière imposante le Palais Capitolin et l’Ara Coeli. La couleur blanche symbolise la grandeur en contraste avec l’ombre et la lumière de Rome.

Autel de la Patrie : pourquoi le visiter ?

 

Le visiter est presque un must pour un touriste qui tombe amoureux de la capitale italienne, car il fait partie de l’histoire des 200 dernières années et, surtout, il correspond à une Italie qui n’existe peut-être plus. Mais qui, dans un certain sens, est reconnaissante à certaines personnalités pour sa grandeur.

Le monument au roi Victor Emmanuel II a été inauguré le 4 juin 1911, à l’occasion des célébrations du 50e anniversaire de l’unification de l’Italie. Il a finalement été achevé avec des finitions en 1935. En 1921, il est devenu le site désigné non seulement comme l’autel de la patrie, mais aussi comme le lieu de sépulture du Soldat Inconnu. 

 

Le lieu de sépulture du Soldat Inconnu. 

 

Il s’agit d’un espace commémoratif dédié aux soldats tués pendant la Première Guerre mondiale et d’un symbole des personnes tombées au combat pour la Patrie.

 

Le corps a été choisi parmi 11 personnes qui étaient revenues mortes de la bataille mais qui n’ont pas été identifiées. Choisi par une mère qui avait perdu son fils et qui voulait rendre justice, même si ce n’était pas lui.  Ainsi, le 4 novembre 1921, le Soldat inconnu a été enterré lors d’une cérémonie publique et solennelle, juste sous le Monument du Roi.

L’histoire ne s’arrête certainement pas là. Une autre raison de visiter le Monument et Piazza Venezia est la valeur historique et malheureusement malfaisante de ce lieu. 

 

En effet, entre 1929 et 1943, Palazzo Venezia était le siège du Grand Conseil du fascisme, où, malheureusement, juste à côté du monument Victor Emmanuel II, Mussolini prononçait ses discours. Une partie du bâtiment est incluse dans la basilique Saint-Marc et nous pouvons également voir la statue romaine de Madama Lucrezia.

Dans cette zone se trouvent également l’Institut national d’Archéologie et d’histoire de l’art et le Musée national du Palazzo Venezia. La visite de ce quartier est également intéressante d’un point de vue historique car on y trouve le Palazzo Bonaparte où la mère de Napoléon, Letizia Ramolino, a vécu jusqu’en 1818.

Altare della Patria: comment s’y rendre ? Tarif Monument Victor Emmanuel II

 

Arriver au Vittoriano, également connu sous le nom d’Autel de la Patrie, n’est pas difficile car on peut le voir de loin en raison de sa grandeur. L’accès est gratuit et peut être visité toute l’année, mais depuis 2007 nous avons un service supplémentaire, la terrasse Quadrighe : ascenseur panoramique rome prix 7.00 euro. 

Les horaires dont nous parlons se réfèrent donc simplement à la visite de la terrasse panoramique en ascenseur : du lundi au jeudi de 9h00 à 18h30 avec dernière entrée à 17h45 et du vendredi au dimanche et jours fériés de 9h30 à 19h30 avec dernière entrée à 18h45. 

 

Nous vous déconseillons fortement les heures matinales, qui sont toujours bondées de touristes. Il est préférable de visiter plutôt après l’heure du déjeuner. Les enfants jusqu’à 18 ans ne paient que 3,50 euros, tout comme les plus de 65 ans. 

Il est possible de réserver une visite avec un audioguide, mais cela dépend évidemment du service que vous recherchez. Il est également possible de réserver une visite guidée sur certains sites.

En résumé, que voir une fois arrivé au Vittoriano Altare della Patria ?

  • Visite extérieure du lieu avec un large espace pour admirer la statue dédiée à Victor Emmanuel II afin d’en apprécier les détails et la mémoire du Soldat inconnu. La statue de la déesse Rome est également visible. Les bas-reliefs inspirés des Bucoliques et des Géorgiques de Virgile valent également le détour.
  • Terrazza delle Quadrighe : vous pouvez la visiter via un ascenseur panoramique en verre et le prix d’entrée est de 7.00 pour admirer la beauté de la ville ;
  • Museo del Risorgimento : le musée est situé dans le bâtiment voisin et à l’intérieur il y a des reliques, aussi de la première guerre mondiale, le billet coûte 5,00 euros ;
  • Le Sacrario delle Bandiere (sanctuaire des drapeaux) se trouve à l’intérieur du Museo del Risorgimento. Vous pouvez accéder directement du Sacrarium à la crypte dédiée au Soldat inconnu ;
  • Expositions temporaires : il y a également des expositions temporaires à l’intérieur, l’une des plus importantes étant consacrée à Pollock.

 

En conclusion:

C’est une visite que nous recommandons tout particulièrement lors d’un séjour dans la capitale italienne. La terrasse panoramique est également très intéressante, bien que le prix du billet soit un peu élevé, mais cela en vaut la peine. 

Le Vittoriano représente une partie culturelle importante de l’Italie et, pour les Italiens, il attribue des moments de grande gloire et des moments dont il faut se souvenir pour ne pas les répéter.

Proceed Booking