fr
fr

TICKETS PROVIDER – NON OFFICIAL WEBSITE

La fontaine de Trevi

fontaine_trevi_rome_credit@djami_leonardo-express.com_thumbnail

Pourquoi voir la Fontaine de Trevi ?

 

La fontaine de Trevi à Rome est sans doute l’un des lieux les plus évocateurs de la capitale italienne et du monde. C’est un bien culturel représentatif de l’Italie et l’art est insufflé dans tout le monument.

C’est un site très spécial, célèbre partout, dont la célébration de l’eau, de la matière et du changement qu’il représente, laisse les touristes sans voix.

 

Mais le triomphe même de l’esthétique s’incarne dans les formes merveilleuses de la nature : ce que nous pourrions appeler un “motu perpetuum” de l’univers lui-même incarné dans l’Urbe.  On pourrait vous trouver une raison de visiter la fontaine de Trevi mais ce serait très réducteur car il y en a tellement. Il n’est pas possible de voir Rome sans se laisser bercer par le charme de la Fontaine de Trevi.

 

En approchant du site, même depuis la Via del Corso et la Via del Tritone, on peut l’apercevoir, et la ressentir grâce aux vibrations des passants, des touristes et des Romains qui , ne cessent d’admirer sa splendeur. S’il est vrai que la beauté s’échappe et fuit le temps, ce n’est pas le cas de la fontaine de Trevi. 

 

La fontaine de Trevi ou Le charme à l’italienne.

 

Si vous vous trouvez près du Panthéon, il suffit de marcher un peu , en passant par les rues pittoresques de la capitale d’Italie, vous vous retrouverez rapidement devant ce lieu emblématique qui a également inspiré le cinéma. Cette fontaine de caractère vous bercera de ses eaux impétueuses et sensuelles qui se fracassent contre le marbre du Bernin. 

Il émane de là des ondes et une intensité émotionnelle que seul cet endroit peut vous procurer. Les célébrités de Rome Fontaine de Trevi l’ont choisi pour prendre des photos magiques qui sont entrées dans l’histoire. 

En effet, il suffit de se rendre dans les cafés ou les bars de Piazza Navona ou Trastevere pour admirer les belles photos d’époque à l’intérieur tout en mangeant un excellent “Pasta Carbonara” Notamment en remontant à l’aube du cinéma d’art et d’essai néo-réaliste dans les années 1950.

 

Rome Fontaine de Trevi légende et curiosité : source de vie

 

Une esthétique de grande classe, une architecture qui nous pousse à nous rappeler combien il est nécessaire de penser au fluide vital, à la sève de la vie elle-même.  Le bâtiment à l’arrière-plan n’est qu’une toile de fond, qui se confond avec le ciel et la fontaine. L’histoire de cette œuvre majestueuse s’exprime à travers l’évolution de la toile de fond urbaine romaine. 

L’une des légendes les plus populaires, encore connue aujourd’hui, veut que celui qui jette une pièce de monnaie dos à la fontaine reviendra à Rome.

 

Une légende particulièrement connue concerne le très grand vase placé sur le côté de la fontaine, également appelé l’as de coupe, selon laquelle Salvi l’aurait fait placer pour qu’un barbier qui l’importunait ne puisse plus voir son travail. Une légende vraiment bizarre, mais nous n’avons aucune difficulté à la croire. 

La fontaine de Trevi et son histoire.

 

La fontaine de Trevi mêle son histoire à la naissance de l’aqueduc romain en 19 avant JC par Marcus V. Agrippa. Il s’agit d’une réalisation très importante pour Rome, qui a également vu la construction des bains gratuits pour les citoyens, consacrés à Neptune. 

Il est important de savoir que l’eau qui y coule provient de Solon et de ses sources. Le nom vient d’une légende et signifie en fait « vierge ». Il semble en effet que les soldats d’Agrippa, assoiffés, guidés vers la source par une vierge, aient pu se désaltérer. On pense qu’elle était la déesse Diana. 

En effet, de nombreuses années sont passées de l’aqueduc à une fontaine « mineure », qui a bénéficié de l’eau de l’aqueduc de la Vierge à partir du VIIIe siècle. 

Au Moyen Âge, l’eau était contrôlée par la Curie, qui devait veiller à ce qu’aucun citoyen ne l’exploite à des fins personnelles. L’accès à la source elle-même était également protégé par une porte pour éviter le phénomène des « aquaroli ».

 

Comment a été pensée la fontaine?

 

La silhouette initiale comprenait trois petits bassins orientés vers la Piazza dei Crociferi, qui sont restés ainsi jusqu’en 1453.  

Il semble que les travaux de la fontaine aient commencé à la Renaissance, à la demande du pape Nicolas V, qui a chargé Leon Battista Alberti de restaurer la fontaine. 

Les vases ont été retirés et un grand bassin avec trois becs d’eau est resté. Une grande inscription était visible qui disait (nous le savons par certains dessins qui ont survécu) « Nicholas V Pont. Max, après avoir enrichi l’Urbe de monuments distingués, fit restaurer et orner splendidement, à ses frais, le conduit délabré de l’Acqua Vergine en 1453, septième année de son pontificat . 

C’est ainsi que la fontaine a été appelée Trejo’s en référence à Trivio, ou l’intersection de trois rues. Une curiosité très importante est que la station de métro où vous devrez descendre pour visiter la fontaine de Trevi si vous décidez d’y aller en premier, s’appelle Barberini. 

 

La restauration de Bernini…

 

En effet, c’est plus tard le pape Urbain VIII Barberini qui l’a restaurée grâce à Lorenzo Bernini, parce qu’il la trouvait si belle et si singulière qu’on pouvait la voir de sa résidence. Les travaux de rénovation étaient si coûteux que les taxes ont augmenté de façon exponentielle. Urbain VIII donne au Bernin la permission de démolir la tombe de Cecilia Matella pour récupérer le beau marbre.

 

Malheureusement pour Urbain VIII et le Bernin, il n’a pas été possible de voir la fontaine de Trevi achevée. Le monument tel que nous le connaissons a été inauguré en 1762 grâce au pape Clément XII, précisément le 22 mai, complété par Salvi, mort prématurément, et Pannini. 

 

Sur le devant de l’architrave, nous trouvons l’inscription latine :  » Clemens XII PONT MAX AQUAM VIRGINEM COPIA ET SALUBRITATE COMMENDATAM CULTU MAGNIFICO ORNVIT ANNO DOMINI MDCCXXXV PONT VI. « Nous trouvons également de nombreuses épigraphes pour rappeler ceux qui ont contribué à l’amélioration, comme Benoît XIV. 

Ce que nous voyons aujourd’hui de la fontaine de Trevi

 

Ce que nous voyons aujourd’hui est, comme nous l’avons dit, la fontaine après les travaux de 1762. Nous avons la statue centrale avec « Ocean »* (*Dans ce cas on parle du dieu Neptune, aussi appelé ici « Océan ») sur un char en forme de coquillage tiré par des chevaux marins symbolisant la mer calme et ondulante.

 

trevi Ocean_fontaine_trevi_rome_credit@djami_leonardo-express.com

 

Le groupe de statues que nous pouvons admirer est l’œuvre de Pietro Bracci, réalisée en 1762. La première statue à gauche représente l’abondance et la deuxième à droite, la salubrité. Les bas-reliefs, quant à eux, représentent : l’un la légende d’Agrippa et l’autre la Vierge romaine montrant de l’eau aux soldats. 

Comme on peut le voir, la fontaine se termine par une belle falaise et les bords surélevés représentent la mer. 

La fontaine de Trevi au cinéma.

 

La fontaine de Trevi, les pellicules rendues célèbres par de grands réalisateurs comme Fellini, ont fait de cet endroit un véritable haut lieu du ciné-tourisme. 

Elles voulaient toutes être Anita Ekberg dans « La dolce Vita ». De nombreuses stars ont tenté de répéter la même scène de baignade la nuit à l’intérieur de la fontaine, recevant même de lourdes amendes. 

La fontaine figure également dans la pellicule « C’eravamo tanto amati » de Ettore Scola (1974), où Manfredi retrouve Fellini et Mastroianni dans leur propre rôle dans la scène de « La dolce Vita ».

 

dolce_vita_trevi_rome
dolce_vita_trevi_rome

 

Les protagonistes du film « Lost in Translation » (2003) de Sofia Coppola regardent également la scène du film « La dolce vita » dans la fontaine de Trevi, à la télévision. 

Dans « L’intervista » de Fellini (1987), la scène de la fontaine est rejouée, mais dans le salon d’Ekberg et projetée, présentée par Mastroianni.

Plus d’infos sur wikipédia.

La fontaine de Trevi et coutume

 

La fontaine de Trevi est l’un des monuments les plus assaillis par les touristes à Rome.

Il est de coutume de jeter une pièce de monnaie par le bras droit en tournant le dos à la fontaine avant de quitter « la ville éternelle », une superstition associée à la fontaine étant que celui qui fait ce geste est assuré de revenir dans la capitale italienne afin de retrouver cette pièce.

Cet argent attirait alors la convoitise aussi bien des enfants du quartier qui prenaient les pièces à l’aide d’un aimant attaché au bout d’une ficelle, que de personnes qui en tiraient un moyen de subsistance. Depuis quelques années cette pratique est interdite, et la monnaie de la fontaine est désormais collectée par les autorités et reversée à l’association caritative catholique Caritas, pour un montant de près d’un million d’euros par an, soit près de 14 000 euros par semaine ou 2 000 euros par jour pour un poids d’environ 500 kg.

Chaque matin, avant l’arrivée des touristes, la circulation de l’eau est coupée. La fontaine est nettoyée à la brosse et les pièces sont rassemblées en un long serpent, à l’aide de longues perches, et récoltées par aspiration, sous la surveillance de la police.

 

La coutume s’est depuis répandue, certains touristes ayant désormais l’habitude de jeter des pièces dans les fontaines ou bassins du monde entier, parfois même sans donner de signification précise à leur geste.

Wikipédia: Fontaine de Trévi.

Conclusion

La fontaine de Trevi est un lieu magique. Si vous descendez de la station de métro Barberini ou si vous marchez dans le centre de Rome, vous découvrirez un spectacle en plein air. 

Vous pouvez profiter d’une visite guidée pour la visiter ou simplement lire les informations contenues dans notre article. 

Votre aventure se terminera par un joli lancer de pièce de monnaie derrière le monument, comme un bon présage de retour dans la magnifique capitale italienne.

Djami